création

Pépé Chat; ou comment Dieu a disparu

Lisaboa Houbrechts
laGeste

"... Houbrechts, en combinant son texte, une mise en scène surprenante et vitale dans une scénographie abstraite et la musique de la Passion de Bach dans le contexte catholique romain, parvient à associer l'atmosphère d'une tragédie grecque classique à une histoire moderne bien à elle qui laisse une impression profonde."

Theaterkrant.nl - Karen Veraart

'Vake Poes ; ou comment Dieu a disparu' est un bijou brut d'un art totalement intrépide.'

Evelyne Coussens - De Morgen (quotidien belge)

"Lisaboa Houbrechts respire les grands gestes. Non seulement dans l'histoire familiale qu'elle remonte, mais aussi dans les images qu'elle crée et dans la musique qu'elle utilise pour les accompagner."

Hildegard De Vuyst

"C'est une histoire sombre. Il ouvre des plaies et des égouts."

Lisaboa Houbrechts

"En tant qu'expérience sensorielle, Vake Poes est impressionnant."

Gilles Michiels - De Standaard (quotidien belge)

info production

x

Lisaboa Houbrechts écrit et met en scène une épopée familiale à travers trois générations. Elle se penche sur l'époque de ses grands-parents, de ses parents et de sa propre génération pour saisir comment le petit est imbriqué dans le grand, l'intime dans le politique et le passé dans le présent. Le personnage principal est une jeune fille de douze ans qui, en bout de chaîne de cette saga familiale, met à nu les traumatismes cachés du passé. Lisaboa Houbrechts élabore l'histoire fictive en images, textes, danse et musique.

La petite-fille de toutes les petites-filles âgée de douze ans entreprend un retour dans le passé de son grand-père. Son enfance, la guerre, les abus sexuels dans l’école des Frères et le mariage cruel avec Mémé Chat. Les traumatismes historiques se mêlent aux événements actuels.

La petite-fille des petites-filles est magique. Elle se débat dans l'océan de souvenirs pour rencontrer les enfants du passé. La violence faite aux enfants détermine la violence de demain.

Pépé Chat ; ou comment Dieu a disparu raconte l'histoire d’une famille égarée au cours de laquelle Pépé Chat et son fils sacrifient leur foi et clouent Jésus sur la croix. Ceci au grand désespoir de Mémé Chat qui veut garder sa famille pieuse et pure dans un monde des années 1970 de plus en plus laïc.

Dans un savant collage d'images, de textes et de musique intenses, Lisaboa Houbrechts entrelace des fragments de la Passion selon saint Jean de Bach avec ses propres textes. Elle relie Bach à la musique électronique contemporaine et à toutes les possibilités sonores d'un accordéon. Elle donne une voix et un corps au Jésus disparu et part à la recherche d'une autre forme de foi.

Pour ce grand récit, Lisaboa Houbrechts travaille avec des joueurs, chanteurs et musiciens de tous âges. Des enfants aux jeunes artistes adultes, en passant par certains grands noms du théâtre. Elle construit une maison de magie et de poésie dans laquelle les enfants d'aujourd'hui jouent avec les versions jeunes de leurs parents et grands-parents.

« C'est une histoire sombre. Elle ouvre les plaies et déterre des secrets bien enfouis. Il s'agit de la façon dont les enfants sont pris dans une chaîne de violence. L'envie de briser cette chaîne libère une force de vie et une imagination considérables, mais elle peut aussi imploser dans un cycle de destruction. Pour amener cette chose la plus intime à une expression radicale, l'espace entre l'opéra et le théâtre est la forme parfaite. »
Lisaboa Houbrechts


crédits

x

texte & mise en scène Lisaboa Houbrechts
arias, chorals & récitatifs J. S. Bach
direction musicale et arrangements
Pedro Beriso
avec Alberto Martinez, Boule Mpanya, Eddie Dumont, Elisa Soster / Eriko Hashimoto / Lissa Meyvis, Elsie de Brauw, Ferre Vereecken, Jules Dorné, Lanse Duym, Pieter Ampe, Philippe Thuriot, Stefaan Degand, Wolf De Graeve, Zofia Hanna / Lucy Gibbs / Kadi Jürgens
arrangements pour accordéon & ténor Philippe Thuriot
composition & réalisation partition musicale Bert & Stijn Cools (granvat)
scénographie & marionettes Filip Peeters
costumes Oumar Dicko
conception d’éclairage Fabiana Piccioli
dramaturgie Hildegard De Vuyst
dramaturgie musicale Piet De Volder
orchestre (enregistrements) Orkest Opera Ballet Vlaanderen
régisseur éclairage Bennert Vancottem
régisseur son/enregistrement Brecht Beuselinck
réalisation costumes Oumar Dicko en collaboration avec atelier costumes Toneelhuis (Kathleen Van Mechelen, Kasia Mielczarek, Liezelot Osselaer, Monique Van Hassel)
réalisation décor et marionettes Filip Peeters & collaboration avec atelier FroeFroe (Marc Maillard)
assistance à la mise en scène Lieselot Siddiki
diffusion
Helena Elshout / laGeste
photographie Kurt Van der Elst

production laGeste (BE)
coproduction Opera Ballet Vlaanderen (BE), Toneelhuis (BE), Le Phénix Scène nationale de Valenciennes (FR), MC 93 (FR), Opéra de Lille (FR), Holland Festival (NL)
remerciements De School van Gaasbeek
avec l’appui de la ville de Gand, les authorités flamandes et la mesure Tax Shelter du gouvernement fédéral belge via Flanders Tax Shelter le Tax Shelter belge

calendrier (30)

x

ma 14.05.24

Roeselare (BE), De Spil

ma 21.05.24

Genk (BE), C-Mine

actualités liées

x

pratique

x

durée 105 minutes (sans entracte)
langue néerlandais
surtitres français ou anglais

photos

x

dans la presse

x

"C'est ainsi que le spectacle vous prend lentement mais sûrement à la gorge. Bien qu'au début on puisse penser que l'on connaît ce deuil depuis longtemps, Houbrechts, en combinant son texte, une mise en scène surprenante et vitale dans une scénographie abstraite et la musique de la Passion de Bach dans le contexte catholique romain, parvient à associer l'atmosphère d'une tragédie grecque classique à une histoire moderne bien à elle qui laisse une impression profonde."

"Avec Pépé Chat ; ou comment Dieu a disparu, tout commence comme une comptine pour mieux vriller en tragédie du temps présent. Prenant à bras le corps une actualité brûlante, elle esquisse un poème tout en tension et rugosité. La proposition est dense, exigeante jusqu’à l’aridité. Le geste est d’une incroyable maîtrise. Il ne peut laisser insensible et confirme le grand talent d’une artiste rare, virtuose, clairement à suivre…"

"Lisaboa Houbrechts montre l'insupportable, d'une manière poétique imprégnée de beauté visuelle et musicale."

"Rien n'est épargné dans le nouveau spectacle de Lisaboa Houbrechts. Pas le corps, pas l'âme, pas la Passion selon Saint Jean de Bach. Avec Pépé Chat, Houbrechts prouve qu'elle n'a pas peur de se brûler les doigts sur des icônes".

"... l'artiste flamande entremêle dans Pépé Chat ; ou comment Dieu a disparu musique et chant classique interprétés live, jeu, danse et déplacements scénographiques pour générer un univers baroque à même d'embrasser d'un seul mouvement les aspects les plus antagonistes de l'âme humaine."

"Lisaboa Houbrechts donne à son insoutenable histoire une forme théâtrale on ne peut plus viscérale, aussi bien d’un point de vue esthétique que physique. ... La jeune metteuse en scène est une créatrice d’images intimes et spectaculaires au service de situations extrêmes. … Parmi les nombreux langages scéniques utilisés, la musique joue un rôle magnifiquement primordial."

"Pépé Chat n'est pas une pièce pour laquelle il faut se réjouir, mais elle est formidable en tant que production. ... De même, les talents de laGeste - le nouveau nom des ballets C de la B et kabinet k -, de l'Opera Ballet Vlaanderen et de Froefroe se fondent à merveille dans ce spectacle.
Une mention spéciale pour Boule Mpanya qui, avec sa voix de cloche, en tant que force spirituelle, peut à elle seule contrebalancer le catholicisme flamand et apporter une lueur d'espoir dans toute cette morosité."

"La synergie entre le jeu, la danse et le chant est souvent impressionnante. ...
Houbrechts entrelace l'aversion pour la foi avec le besoin intense de sens spirituel, dans un récit théâtral intriguant qui dissèque les grandes structures de la violence."

" Houbrechts parvient à capturer cette épopée familiale sous une forme fluide et hybride avec une douzaine de joueurs-chanteurs. Il s'agit, plus que d'un opéra, de théâtre musical. Des dialogues théâtraux nerveux se transforment en danse et en poésie visuelle feutrée. La Passion selon saint Jean (avec l'ajout de l'aria Erbarme dich) a un son élevé, grâce aux solistes de l'Opera Vlaanderen et au chanteur-danseur implorant Boule Mpanya, mais jamais grandiloquent, grâce à l'accordéon de Philippe Thuriot".

" C’est un ovni scénique que ce magistral et crépusculaire spectacle qui dénonce si crûment, et sur trois générations, la façon dont les viols, les harcèlements moraux perpétrés par l’église ont pu détruire des enfants et l’histoire de leur famille. "

"En termes religieux, Lisaboa Houbrechts montre un chemin vers l'espoir et l'amour, un chemin qui s’inscrit donc parfaitement dans la lignée de J.S. Bach et qui peut être appelé divin."

"Elle peut gérer le grand espace de l'Opéra de Gand avec ses images impressionnantes. Elle excelle particulièrement dans les scènes dans lesquelles les quatre enfants jouent des rôles importants. Ils sont tous aussi convaincants et justes les uns que les autres. Le punk Jules Dorné, par exemple, est esquissé de manière très touchante. C'est donc dans la relation avec les acteurs que réside le talent de Houbrechts."

"Les enfants dans le spectacle agissent avec force. Il n'a pas toujours été facile de s'imaginer dans le rôle d'une victime."

"Il s'agit d'un thème délicat, chargé d'émotions, que Houbrechts intègre très habilement dans une œuvre d'art totale, composée de musique, texte, danse, chant et accordéon en direct."

abentblatt.de - Annette Stiekele (12.02.2024)

bio

x

extra

x

Vous trouverez des informations supplémentaires sur le spectacle ici:

Textes de Hildegard De Vuyst (dramaturge) et Piet De Volder (dramaturge musique)

Critique des médias: Etcetera (un magazine sur les arts de la scène)

Critique des médias: Knack (magazine hebdomadaire)

Interview avec Lisaboa Houbrechts par l'Opéra de Lille

Interview avec Pedro Beriso, Philippe Thuriot, Boule Mpany et Lisaboa Houbrechts par l'Opéra de Lille

Article dans Transfuge de Hugues Le Tanneur

Article dans mouvement.net

Programme de salle de MC93 - Paris avec interview de Lisaboa Houbrechts par Olivia Burton

Interview vidéo avec Boule Mpanya sur son rôle dans Pépé Chat ; ou comment Dieu a disparu